Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 21 février 2018

The Soul of Youth - William Desmond Taylor - 1920



La vie est bien cruelle. Une femme vent son bébé encore en gestation à une femme sans scrupule qui, après que la pauvre femme meure en couche, fait mine de l'avoir elle-même mis au monde. Pete Morano, son mari n'est pas dupe et fait jeter le bébé hors de la maison. Une bonne emmène alors le petit garçon dans un orphelinat où il devient le souffre douleur de l'établissement.
Les années passent, jamais personne ne souhaite adopter Ed Simpson qui subit en silence les méchantes blagues des autres orphelins tout en effectuant les tâches les plus rébarbatives.

Un jour Ed aperçoit quelques vauriens torturant un chien qu'il sauve et cache. Enfin il connait un semblant d'amour avec Sim, baptisé d'après son nom de famille, jusqu'au jour où Sim est chassé de la maison. Ed décide de s'enfuir à son tour et se rend en ville avec le chien. Pour se nourrir il dérobe quelques bananes mais un policier le voit et le poursuit. Ed et Sim se cachent grâce à l'aide d'un petit vendeur de journaux, Mike, qui les emmène dans sa maison, une grosse caisse en bois dans un quartier pauvre. 
Comme il est trop grand pour vendre des journaux, Ed cire les chaussures. Sa route ne tarde pas à recroiser celle du policeman qui aimerait bien le coffrer, d'autant plus qu'il a vu le garçon trouver un portemonnaie qu'il emporte au plus vite. Ed et Mike sont aux anges, avec les 7 dollars qui se trouvaient dans le porte monnaie ils subsistent quelque temps. Mais bientôt il faut à nouveau se nourrir et les deux garçons décident d'aller se servir dans la cuisine d'une riche propriété appartenant à Monsieur Hamilton, un homme qui souhaite mettre le véreux Morano qui se présente à la mairie hors de la ville.
Les deux garçons se font remarquer par le chat qui fait tomber un bocal et Vera, la fille Hamilton appelle la police. Pour sauver Mike Ed brandit un revolver trouvé dans une poubelle. Malgré tout il finit par être arrêté et passe en jugement devant le fameux juge Lindsey. Magnanime et droit, celui-ci fait la leçon à plusieurs petits garçons avant de se tourner vers Ed. Celui-ci explique la situation et fait pitié à la petite Ruth Hamilton qui s'avance en déclarant vouloir s'occuper d'Ed au lieu qu'il soit envoyé dans une maison de correction. Son père s'emballe et décide d'embarquer le petit garçon pour lui offrir une vraie vie de famille. Cela n'est pas au goût de Madame Hamilton qui accepte toutefois la décision de son mari.
La lutte contre Morano arrive à un point de non retour. Une lettre permettant enfin d'obtenir des preuves de ses malversations et de se débarrasser de cet homme est en route. Pour éviter toute interférence, Hamilton envoie Dick, le fiancé de Vera chercher la lettre à San Francisco.
Malheureusement au retour, le pauvre garçon croise la route de Morano qui détourne son attention tandis qu'un pickpocket fend délicatement la poche de son veston à l'aide d'un cutter pour s'emparer du compromettant papier.
Vera est désespérée, son  mariage est compromis car son père est furieux contre Dick mais Ed décide de s'en mêler ...

Lewis Sargent et le Juge Lindsey

Après Huckleberry Finn tourné la même année par le même réalisateur, Lewis Sargent incarne ici le pauvre Ed, un rôle qui lui va comme un gant.
L'histoire débute par des images très dures mais très explicites de la femme qui cherche à se faire bien voir par Morano en achetant un bébé. Ensuite on ne peut être que touchés par la vie cruelle menée au jeune Ed qui, débrouillard, nous emmène dans les rues de l'époque avec son copain Mike incarné par Ernest Butterworth Jr, les deux gamins se montrent solidaires l'un de l'autre.
L'action suit les vies parallèles des Hamilton et des garçons en les entremêlant habilement. 
Il parait que les orphelins sont authentiques, ainsi que le juge Ben Lidnsey qui incarne son propre rôle.

Un film touchant au final plein d'action. Une plaidoirie pour la compréhension et l'intégration des jeunes démunis et livrés à eux-mêmes.

Il existe une très belle version de ce film en DVD.


80 minutes

Lewis Sargent ...
Ed Simpson
Ernest Butterworth Jr. ...
Mike
Clyde Fillmore ...
Mr. Hamilton
Grace Morse ...
Mrs. Hamilton
Lila Lee ...
Vera Hamilton
Elizabeth Janes ...
Ruth Hamilton
William Collier Jr. ...
Dick Armstrong
Claude Payton ...
Pete Morano
Betty Schade ...
Maggie
Fred Huntley ...
Mr. Hodge
Sylvia Ashton ...
Mrs. Hodge
Russ Powell ...
Patrolman Jones
Ben Lindsey ...
Himself (as Judge Ben Lindsey)
Mrs. Ben Lindsey ...
Herself
Jane Keckley ...
Matron


mercredi 14 février 2018

Unseen Forces - Sidney Franklin - 1920



Une nuit d'orage une femme met au monde une petite fille avant de décéder. Son père qui tient une taverne qui sert de relais de chasse est effondré et nomme la petite fille Miriam. Dès son plus jeune âge celle-ci a des talents de voyante et prédit l'arrivée de George Brunton qui vient avec son fils Clyde pour lui apprendre les rudiments de la chasse.
Les deux enfants s'apprécient beaucoup et lorsque vient le moment de se séparer Miriam est bien triste.

Des années plus tard, Clyde devenu adulte emmène son ami explorateur le capitaine Stanley pour quelques jours de chasse à la taverne. Il retrouve Miriam avec joie et tombe réellement amoureux de la belle qui, de son côté, ne l'a pas oublié.
Après lui avoir avoué son amour, Clyde repart pour la ville mais laisse son fusil à l'auberge ce qui lui permet de revenir sur ses pas dire au revoir à Miriam qui est effondrée car son père vient de décéder. Son cousin Harry la console et Clyde découvre sa bien aimée dans les bras d'un autre et s'en va discrètement.
Trois ans plus tard il est marié à une femme ambitieuse, Winifred, qui l'a épousé pour sa situation et la fortune de son père. 

De son côté Miriam est venue à New York où elle met ses talents au service des gens dans la détresse.

Lors d'une soirée le capitaine Stanley entend un homme, M. Simmons raconter comment une femme lui a annoncé, avant même qu'il n'ait le temps de lui expliquer la raison de son appel, où se trouvent ses petits enfants disparus en Belgique durant la guerre. Stanley accompagne Simmons et retrouve Miriam qu'il invite dans son lodge dans la montagne.

A l'arrivée de la jeune femme, Clyde a les yeux bandés et tente de découvrir qui se trouve en face de lui. Lorsqu'il découvre Miriam il est submergé par l'émotion. Winifred refuse de divorcer bien qu'elle haïsse son mari.


Miriam de son côté est courtisée par un homme oisif et beau parleur,  Arnold Crane, qu'elle repousse jusqu'au jour où elle lui annonce que jamais elle ne s'intéressera à un homme qui a tant fait souffrir une femme dans son passé. Arnold revient à la raison en se rappelant son amour pour Winifred qui a perdu leur enfant.
Plus tard, poussé par Winifred et le père de Clyde qui ne supporte plus de savoir que son fils voit une autre femme, Miriam doit passer devant un comité qui veut déterminer sur ses capacités à prédire l'avenir.

Affaiblie, Miriam fait apparaitre une petite fille qui se dirige vers Winifred ...



Il manque une partie du film après environ 41 minutes ...

Une histoire de jalousie sur fond de voyance. L'histoire en elle-même est un peu mièvre. Miriam ne voit pas l'avenir en ce qui la concerne !
Le film est passablement attaqué par les nitrates, il y a de jolies scènes de jeux dans la neige, luge, traineau, colin maillard ...
Le clou de l'histoire est l'apparition de la petite fille que seuls Winifred et Arnold aperçoivent. Il se dégage de cette scène une grande émotion. Pour le reste le film est assez moyen.


65 minutes

Sylvia Breamer ...
Miriam Holt
Rosemary Theby ...
Winifred
Conrad Nagel ...
Clyde Brunton
Robert Cain ...
Arnold Crane
Sam De Grasse ...
Captain Stanley (as Sam de Grasse)
Edward Martindel ...
George Brunton
Harry Garrity ...
Peter Holt
James O. Barrows ...
Joe Simmon



mercredi 7 février 2018

Captain Fly-By-Night - William K. Howard - 1922


 

La Californie, au temps où elle était gouvernée par l'Espagne. A l'heure de la sieste dans un avant poste, un mystérieux inconnu à pied et portant une selle sur son dos fait son apparition et montre son laisser passer qui ne comporte pas de nom. L'étranger assure qu'il est en mission secrète pour le gouvernement mais voilà qu'un second étranger, monté sur un cheval cette fois, arrive et produit un laisser passer du même genre à la grande surprise du commandant.
Les deux hommes jouent aux cartes et le premier étranger remporte le cheval du second avant de s'en aller. A peine a-t-il quitter les lieux qu'un émissaire survient au grand galop pour annoncer qu'un laisser passer a été dérobé par le mystérieux Captain Fly By Night, un renégat introuvable. Comme le second étranger peut produire des papiers d'identité, Il est libre de se rendre où il lui plait.

Shannon Day
Au rancho Fernandez, la belle Señorita maitresse des lieux attend son fiancé, un homme qu'elle n'a encore jamais rencontré. Arrive alors le second étranger qui se présente sous le nom de Rocha. La jeune fille semble assez heureuse de voir celui qui lui est promis mais voilà qu'apparait le premier étranger qui gâche un peu la rencontre.

Plus tard celui-ci retrouve les indiens qui forment ses troupes et qui comptent attaquer au plus vite. Du coup l'homme décide de faire chemin à part. De son côté le dénommé Rocha avoue à la Señorita Fernandez vouloir mettre la main sur la Californie. Pour ce faire il a levé des troupes qui sont sur le point de se lancer à l'assaut du pouvoir. La jeune fille est horrifiée par l'idée d'épouser un traitre au gouvernement.
Heureusement l'étranger no 1 veille mais il n'est pas au bout de ses peines pour rétablir l'ordre et obtenir la main de la jolie Señorita !


On n'est pas surpris d'apprendre que ce film s'est inspiré d'un roman écrit par Johnston McCulley, l'auteur de Zorro, tant cette histoire lui ressemble.
L'histoire est assez quelconque, toutefois la fin réserve une surprise et les images de la bagarre dans le clocher et celles montrant les cavaliers en contre bas sont originales.
Francis McDonald est tout jeune et tout fringant, le sergent de l'histoire s'appelle le Sgt Cassara et non Garcia !


54 minutes

Johnnie Walker ...
First Stranger
Francis McDonald ...
Second Stranger
Shannon Day ...
Señorita Fernandez
Eddie Gribbon ...
Sgt. Cassara (as Edward Gribbon)
Victory Bateman ...
Señora
James McElhern ...
Padre Miguel
Charles Stevens ...
Indian
Bert Wheeler ...
Governor
Fred Kelsey ...
Gomez

Johnnie Walker

mercredi 31 janvier 2018

Too Wise Wifes - Lois Weber - 1921




Madame Graham ne vit que pour son mari David. Ainsi lui tricote-t-elle des chaussons ridicules que son mari finit par porter pour ne pas la contrarier.
De son côté, poussée par le besoin, Madame John Daly a fait un mariage de raison. Son mari considère que "pas une femme au monde ne lui arrive à la cheville".

Les deux femmes se connaissent et se côtoient à leur club, où les status sociaux sont encore très ancrés. Ainsi faut-il avoir une voiture avec chauffeur ou assez de moyens pour s'offrir les vêtements les plus chers ...

Un jour, Madame Daly envoie une lettre à son ex, Monsieur David Graham. Madame Graham, peu sûre d'elle, est effondrée d'autant plus que Monsieur Daly organise le week-end pour que le couple tienne compagnie à sa femme durant son absence...



La futilité de ces femmes est affligeante. Ce film se résume à peu de chose près à vanitas vanitatum, et omnia vanitas !  
Le scenario est plein de longueurs inutiles et la caricature est poussée à l'extrême, les maris passent leur temps à lire le journal et les femmes ne pensent à rien sinon à leurs toilettes ou à imposer à leurs maris des horreurs tricotées ou des repas ratés ... pendant ce temps le spectateur tente de voir les images surexposées qui ont très mal vieilli. 
En ce qui concerne le titre, on finit par comprendre que les deux femmes prennent conscience de leur chance, mais on se demande pourquoi avoir utiliser cette façon de de le démontrer. Certainement un problème d'époque car les standards de la société ne sont plus du tout les mêmes de nos jours.

On peut voir ce film sur la toile en ce moment, je vous souhaite bien du plaisir, tant ce film est pénible à regarder !



80 minutes


Louis Calhern ...
Mr. David Graham
Claire Windsor ...
Mrs. David Graham
Phillips Smalley ...
Mr. John Daly
Mona Lisa ...
Mrs. John Daly


mercredi 24 janvier 2018

Beauty's Worth - Robert G. Vignola - 1921



Prudence Cole, est élevée par ses deux tantes secondées par leur fidèle Jane dans la plus pure tradition Quaker. La jeune fille s'habille de façon modeste et fait attention à son vocabulaire. 
Un jour leurs voisins, Madame Garrison et son fils Henry reviennent de voyage et leur rendent visite. Prudence est folle de joie car Henry est son ami d'enfance et elle lui voue un grand amour qui n'est pas partagé, bien que le jeune homme lui fasse des compliments, du genre qu'elle est "la plus belle fille du .. village".
Madame Garrison propose aux deux tantes de permettre à Prudence de se rendre à Haven, une station huppée au bord de la mer. A la grande surprise de la jeune fille, les tantes acceptent et Prudence se retrouve dans le parc de l’hôtel où Henry ne semble pas si ravi de la revoir. Une autre jeune fille, Amy, observe la nouvelle arrivante d'un air goguenard, sous le regard d'un pauvre garçon énamouré, Tommy.
A l’hôtel, un peintre de renom, Cheyne Rovein s'ennuie et regarde par la fenêtre. Lorsqu'il aperçoit Prudence il en dresse un croquis sur son carnet. 

La jeune fille fait contre mauvaise figure bon coeur malgré le fait qu'elle soit la cible de moqueries diverses. Ainsi Amy lui prédit-elle qu'elle va se noyer dans son costume de bain qui se compose de plusieurs couches qui ne laissent pas dépasser un seul centimètre de peau. La pauvre Prudence ne sait pas quoi dire lorsqu'Amy lui demande de prier Cheyne d'organiser une charade pour divertir les hôtes désœuvrés.
Celui-ci ne comprend pas pourquoi Prudence l'approche puis réalise qu'elle est la cible des moqueries de ces jeunes gens qu'il considère comme des bons à rien. Aussitôt il décide de créer des costumes pour la jeune fille qu'il va vouloir mettre en scène pour le jeu.

Après avoir fait durer le suspens, tout le monde est bien surpris par le choix du réalisateur. Prudence apparait magnifiquement vêtue dans les trois tableaux qui composent la charade sous les applaudissements des spectateurs. 
Amy se montre jalouse et Henry tout à coup très intéressé par Prudence. 
Tous les hommes tentent de courtiser la jeune Quaker mais voilà que ses deux tantes font leur apparition alors qu'elle est entourée de jeunes gens à la piscine, dans un maillot de bain très peu modeste  ...



Sympathique film qui nous donne une leçon de morale au sujet des apparences. La scène du théâtre est un peu longue à mon goût mais on ne s'ennuie pas malgré la durée du film. Henry ne s'intéresse qu'à l'aspect des jeunes filles, on peut regretter que Prudence doive se "déguiser" pour comprendre ce qu'est l'amour. D'autre part elle semble tellement heureuse d'attirer l'attention et de se voir dans des toilettes modernes qu'on se prend à se demander si Prudence elle-même n'est pas complétement futile.
Bien sûr il ne s'agit que d'une caricature mais j'aurais aimé que la leçon serve aussi à Amy et qu'elle se tourne vers Tommy à la fin.
Une histoire à la Cendrillon, mais dans laquelle l’héroïne retourne à son état précédent à la fin.




Le seul film dans lequel Marion Davis fume (très brièvement)


112 minutes


Marion Davies ...
Prudence Cole
Forrest Stanley ...
Cheyne Rovein
June Elvidge ...
Amy Tillson
Truly Shattuck ...
Mrs. Garrison
Lydia Yeamans Titus ...
Jane
Hallam Cooley ...
Henry Garrison
Antrim Short ...
Tommy
Thomas Jefferson ...
Peter
Martha Mattox ...
Aunt Elizabeth Whitney
Aileen Manning ...
Aunt Cynthia Whitney


mercredi 17 janvier 2018

Hawk of the Hills - Spencer Gordon Bennet - 1929




En Californie, au début d'un après-midi de printemps vers 1870, des chercheurs d'or viennent de trouver un filon. L'un d'eux, Tracy, part pour enregistrer la concession sans se douter que, terrorisant la région, The Hawk, un métis accompagné d'une troupe de renégats blancs et indiens, s'apprête à lancer une attaque. The Hawk donne le signal et les bandits se ruent sur le campement en saccageant tout sur leur passage et en tuant les deux hommes qui s'y trouvent sous les yeux de Tracy, revenu sur ses pas.
Peu après, un vagabond nommé Laramie emprunte un canyon non loin de la scène du crime. Les bandits l'emmènent avec eux au repère Hell's Harbor, une forteresse cachée dans la montagne. Laramie prétend fuir la justice pour avoir descendu un croupier à Pine Hill. Comme il est traité de menteur par The Hawk, Laramie lui flanque son poing dans la figure ce qui inspire du respect au chef des bandits qui lui propose de rester dans la bande.

Plus tard les bandits apprennent que le nouvel agent indien est en route depuis Cutlers' Gulch et que sa nièce doit le retrouver à Broken Knee. Ils kidnappent Henry Selby et, pour le remplacer, placent l'un des leurs, Sheckard, au bureau des affaires indiennes. Un homme qui se trouve être Tracy reconnait en Sheckard le visage de l'un des hommes ayant attaqué le campement auparavant.
Ignorant que la jeune fille, Mary, n'a jamais rencontré son oncle, les bandits envoient les indiens attaquer la diligence mais Laramie, arrivé juste avant eux, la détourne de son chemin habituel ce qui réduit à néant les plans des renégats.
Lorsque Mary arrive à Broken Knee grâce à l'intervention du jeune homme, elle se montre surprise par la méchanceté de son oncle envers une jeune indienne Shoshone blessée, Natomah. Celle-ci revient le soir car elle est inquiète. Lorsque la maison est attaquée, les deux jeunes filles doivent leur salut à Laramie et s'enfuient au campement Shoshone non loin où Natomah demande à son père de prêter un cheval à Mary ..



Un serial qui devait être palpitant dans sa forme originale !

En 1929 le serial de 1927 est transformé en film de 5 bobines. A ce jour il semble que seule la version de 1929 soit visible : les images sont peu nettes et il manque certainement quelques images. Par contre on y voit d'excellents cavaliers, dont Allene Ray, qui galope à cru avec une grande assurance. Pas étonnant puisqu'elle était l'une des serial queens de l'époque ! Capable de dompter un cheval sauvage, elle était née et élevée dans un ranch de San Antonio au Texas.

Walter Miller a commencé sa carrière en 1911 en tournant pour la Biograph de D.W. Griffith. Il a tourné une bonne  douzaine de cliffhangers en compagnie d'Allene Ray. Il est décédé à l'âge de 48 ans d'une crise cardiaque lors du tournage de Gaucho Serenade avec Gene Autry pour la Republic Pictures en 1940.

On trouve le film chez Grapevine et Televista (ou encore sur le net en tout cas à ce jour)

Edité en 1927 sous la forme d'un serial dont voici les titres des chapitres :
1. The Outlaws; 2. In the Talons of the Hawk; 3. Heroes in Blue; 4. The Attack; 5. The Danger Trail; 6. The Death Menace of Lost Canyon; 7. Demons of the Darkness; 8. Doomed to the Arrows; 9. The House of Horror; 10. The Triumph of Law and Law.

Autre titre : Black Thunder

200 minutes en 1927 - 61 minutes en 1929


Allene Ray ...
Mary
Walter Miller ...
Laramie
James Robert Chandler ...
Clyde Selby
Jack Ganzhorn ...
Henry Selby
Frank Lackteen ...
The Hawk
Paul Panzer ...
Manson
Wally Oettel ...
Shorty
Harry Semels ...
Sheckard
Jack Pratt ...
Col. Jennings
J. Parks Jones ...
Lt. MacCready
Frederick Dana ...
Larry
John T. Prince ...
The Hermit
Whitehorse ...
(as Chief Whitehorse)
George Magrill
Evangeline Russell ...
Indian Maiden
Chief Yowlachie ...
Chief Long Hand


The Hawk, alias Frank Lackteen

mercredi 10 janvier 2018

A Pair of Silk Stockings - Walter Edwards - 1918

 

Sam Thornill se sent délaissé par sa femme. Grand rêveur il imagine une manière de la forcer à s'intéresser davantage à sa personne. Ainsi alors que Molly voudrait un roadster est-il persuadé qu'elle va acheter la voiture familiale qu'il considère adéquate pour le couple lorsqu'il lui tend un chèque. Or Molly achète réellement le roadster, ce qui laisse Sam pantois.
Plus tard il imagine que si Molly croit qu'il voit une autre femme, elle comprendra qu'il se sente malheureux. Or c'est tout l'inverse qui se produit : Après qu'il envoie à une inconnue un manteau en zibeline accompagné d'une note signée d'un admirateur inconnu qui ne rêve que de la voir à l'opéra, Molly est furieuse, surtout lorsqu'elle découvre la facture que Sam laisse obligeamment sur la petite table du salon. Contrairement à ce que Sam imaginait, Molly demande le divorce et l'obtient.

Un jour Sam est invité chez Lady et Sir Gower chez qui des jeux sont organisés. Pour une pièce de théâtre il doit se déguiser en pochard mais justement Molly fait une apparition surprise et s'incruste, créant beaucoup d'émoi auprès des convives catastrophés par la situation qui se complique.
Lady Gower attribue à Molly la chambre du Capitaine Jack Bagnal, une ancien flirt de la jeune femme. Jack doit prendre le train pour se rendre dans sa caserne mais il le rate. Celui de minuit passe tout droit et Jack revient au manoir.
Pendant ce temps Sam aimerait parler à Molly et se cache dans une armoire. Or Lady Gower vient trouver Molly et s'incruste dans la chambre.

Lorsqu'enfin elle la quitte c'est Jack qui entre dans la chambre par la fenêtre, la porte d'entrée du manoir étant fermée. Alors qu'il est sur le point de partir à son tour, Sam éternue et se trouve aussitôt maitrisé par Jack qui l'entrave à l'aide des bas de soie de Molly et lui recouvre le visage d'une cagoule improvisée.
Pris pour un voleur, Sam est trainé dans la salle de bain tandis que Pamela Bristow, tout juste 19 ans, frappe à la porte, persuadée que l'homme qu'elle aime, Jack, la trompe avec Molly.
Pour se disculper, Jack et Molly lui parlent du voleur mais sont incapables de produire le corps ficelé de Sam car celui-ci a pris la poudre d'escampette ..



Gentille comédie sur le mariage, de quiproquos en malentendus, le pauvre Sam pense avoir de bonnes idées pour attirer l'attention de sa femme, mais toutes tournent au fiasco complet.

 "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus" avant l'heure !






 68 minutes


Constance Talmadge ...
Mrs. Molly Thornhill
Harrison Ford ...
Sam Thornhill
Wanda Hawley ...
Pamela Bristowe
Vera Doria ...
Irene Maitland
Florence Carpenter ...
Maudie Plantaganet
Thomas Persse ...
Sir John Gower
Louis Willoughby ...
Captain Jack Bagnal
Helen Haskell ...
Angela
Larry Steers ...
McIntyre (as L.W. Steers)
Robert Gordon ...
Brook
Sylvia Ashton ...
Lady Gower



mercredi 3 janvier 2018

Johanna Enlists - William Desmond Taylor - 1918



Johanna Ransallar habite un patelin paumé. Elle passe son temps à travailler du matin au soir. Lorsqu'un régiment demande à s'installer sur les terres, Pa et Ma Rasallar acceptent et font leur beurre. Un officier est blessé est installé dans la chambre de Johanna, petit à petit il montre de l'intérêt pour Johanna qui commence à se montrer coquette et qui est prise sous l'aile du soldat Vibbard. Les 2 hommes se concurrencent pour plaire à la jeune fille ...



Un film très barbant, il ne se passe pour ainsi dire rien durant près de 60 minutes. Je ne vais pas écrire des tartines sur ce film qui ne mérite pas qu'on perde davantage de temps, c'est navrant, d'habitude j'ai toujours du plaisir à regarder un film avec Mary Pickford.
Wallace Beery est aperçu quelques secondes et Welsey Barry joue le rôle du malin petit frère.

Mary Pickford était la marraine du 143 ème régiment d'artillerie de campagne et Colonel honoraire.
C'est grâce à elle et au commandant Ralph G. Faneuf que ce film a été possible.

Titre français : La Petite Vivandière

71 minutes



Mary Pickford ...
Johanna Renssaller

Anne Schaefer ...
Ma Renssaller

Fred Huntley ...
Pa Renssaller

Monte Blue ...
Pvt. Vibbard

Douglas MacLean ...
Capt. Archie van Renssaller

Emory Johnson ...
Lt. Frank Le Roy

John Steppling ...
Maj. Wappington

Wallace Beery ...
Col. Fanner

Wesley Barry ...
Johanna's Brother

Emory Johnson


Articles les plus consultés

Titres français (incomplet)

Admirable Crichton (L') Aigle des Mers (L') Ailes Brisées (Les) amant éternel (L') Amour de Jeanne Ney (L') Après la pluie le beau temps Arche de Noé (L') Asphalte Au bout du monde Au Service de la loi Aurore (L') Barbara fille du désert Bardelys le magnifique Bateau ivre (Le) Belle ténébreuse (La) Bessie à Broadway Bête enchaînée (La) Bon petit diable (Le) Bru (La) C'est la Vie Caravane vers l'ouest Ce n'est qu'un au revoir Cendres de vengeance Chanson païenne Chapeau de New York (Le) Charrette fantôme (La) Chasseurs de baleines (Les) Chasseurs de salut (Les) Club des trois (Le) Coeur nous trompe (Le) Comte de Monte Cristo (Le) Cottage enchanté (Le) Crainquebille Crépuscule de Gloire Cuirassé Potemkine (Le) Dame de pique (La) Damnés de l'océan (Les) Dans la ville endormie Danse Rouge Dernier avertissement (Le) Dernier des Mohicans (Le) Déshérités de la vie (Les) Désordre et Génie Deux orphelines (Les) Divine (La) Dix Commandements (Les) Droit d'aimer (Le) Droit d'asile (Le) Empreinte du passé (L') Enchantement Enigme (L') Ensorceleuse (L') Escaliers de service Et puis ça va Etudiant de Prague (Le) Eventail de Lady Windermere (L') Expiation Femme au corbeau (La) Fiancées en folie (Les) Figurant (Le) Fils du Sheik (Le) Fleur d'amour (La) Forfaiture Foule (La) Frères Brigands (Les) Grande Parade (La) Heure suprême (L') Homme aux yeux clairs (L') Homme du large (L') Homme que j'ai tué (L') Homme qui rit (L') Huit jours de bonheur Île du Salut (l') Illusion perdue (L') Indésirable (L') Infidèle (L') Insoumise (L') Instinct qui veille (L') Interférences Intrépide amoureux (L') Jardin du plaisir (Le) Jardinier (Le) Jim le Harponneur Journal d'une fille perdue (Le) Larmes de clown Lettre écarlate (La) Lien brisé (Le) Loi des montagnes (La) Loulou Lys brisé (Le) Maître à bord (Le) Mécano de la Général (Le) Monte là-d'ssus Moran du Lady Letty Mystérieux X (Le) Nuits de Chicago (Les) Oiseau noir (L') Opérateur (L') Père Serge (Le) Phalène Blanche (La) Piste de 98 (La) Portes de l'enfer (Les) Quatre Fils (Les) Rail (Le) Rançon d'un trône (La) Rapaces (Les) Rédemption de Rio Jim (La) Repentir (Le) Réquisitoire Révélation Révoltés (Les) Riche famille (Une) Rictus de Satan (Le) Ris donc paillasse Rose blanche (La) Roue de la Fortune (La) Routes en croix Rue des rêves (La) Rue sans joie (La) Sa majesté la femme Satan Secrétaire particulière (La) Secrets Serment de Rio Jim (Le) Sexes enchaînés Signal de feu (Le) Sirène du Pacifique (La) Soif de vivre (La) Solitude Sorcellerie à travers les âges (La) Sportif par Amour Tais-toi mon coeur Talisman de Grand-mère (le) Tempête Tentatrice (La) Tigresse royale (la) Tricheuse Trois âges (Les) Trois lumières (Les) Veilleur de rail (Le) Vierge mariée (La) Visages d'enfants

Membres