Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

samedi 30 avril 2011

Robert Warwick





Robert Warwick est un acteur que j'aime beaucoup et qui mérite bien un petit détour ainsi qu'un petit hommage ...

Né Robert Taylor Bien (mais oui !), il a quand même tourné plus de 243 films sur une carrière qui court de 1914 à 1962, (soit quand même près de 50 ans !), et a tourné dans 43 westerns, dont environ la moitié dans des séries TV.

Né : 09 octobre 1878 à Sacramento, California, USA
Décédé le 06 juin 1964 (85 ans) à West Los Angeles, California, USA

Très séduisant, j'ai eu l'occasion de le découvrir dans quelques films muets. Malheureusement, beaucoup de ses films tournés dans les années 20 ont disparu. 

Une matinée idole et une star du cinéma muet avec de beaux traits (avec un nez ayant du caractère !), l'acteur Robert Warwick est né et a grandi à Sacramento, en Californie. Tout d'abord intéressé par une carrière lyrique car il avait le don de la musique (il a chanté dans la chorale de son église dès son plus jeune âge). Il prend des cours de chant à Paris, puis renonce à devenir chanteur après avoir été embauché en 1903 comme doublure dans la pièce donnée à Broadway «Glad of it». Il a rapidement gagné en popularité grâce à "Wronsky" et dans "Anna Karénine" (1907), et avait une forte présence dans les opérettes musicales comme  "The Kiss Waltz" (1911) et "The Princess" (1912), tourné avec sa première épouse, l'actrice Joséphine Whittell.

Avec un charme naturel, Warwick a enchaîné les rôles romantiques en tant que star de cinéma dans Alias ​​Jimmy Valentine (1915), The Face in the Moonlight (1915), The Heart of a Hero (1916), dans lequel il incarne la vie de "Nathan Hale », The Mad Lover (1917) et A Girl's Folly (1917). Ce dernier film est visible de nos jours ainsi que The Heart of a Hero (1916) et The Stolen Voice (1915).

À un moment donné, il a même créé sa propre société de production, Robert Warwick Film Corp, une société qui produisit quatre films avant que Warwick quitte temporairement Hollywood pour servir dans la Première Guerre mondiale en tant que capitaine d'infanterie en 1917.
Dans les années 1920, il se produit entre le théâtre (Broadway) et le cinéma. Sa voix bien modulée s'est avérée parfaite pour le son, d'où sa très longue carrière (plus de 200 films), dans laquelle il incarne souvent des caractères autoritaires.
Parmi la pléthore de rôles au cinéma on peut le voir dans le rôle de "Neptune" dans The Night Life of the Gods (1935), "Colonel Gray" dans The Little Colonel (1935), "Sir Francis Knolly" dans Mary of Scotland (1936) et "Lord Montague" dans Romeo and Juliet (1936). Très à l'aise dans plusieurs films avec Errol Flynn où il est costumé comme dans The Prince and the Pauper (1937), The Adventures of Robin Hood (1938), The Private Lives of Elizabeth and Essex (1939) et The Sea Hawk (1940).
Grand (1m82) et imposant, on le voit souvent dans des rôles de hauts gradés dans les films militaires, d'hommes d'affaires, ou dans des rôles du genre "figure paternelle bienveillante mais sévère". Le légendaire Preston Sturges a utilisé ses services, y compris dans des petits rôles comme The Great McGinty (1940), Christmas in July (1940) et The Lady Eve (1941), avant de lui confier le rôle du magnat dans Les Voyages de Sullivan (1941).

Dans une pièce de Broadway intituée Drifting, un certain Humphrey Bogart fait ses premiers pas en 1922 semble-t-il. Bien des années plus tard, Bogart se souvint de sa gentillesse lors des représentations de cette pièce et 28 ans plus tard, a insisté pour que Warwick soit embauché pour tourner dans In a lonely Place (1950).

En 1936, il a été l'un des 24 acteurs qui ont été suspendus pour avoir refusé de se joindre à la Screen Actors Guild.

Lorsque la première Guerre mondiale a éclaté, il s'est enrôlé dans l'armée américaine et a passé 17 mois à combattre en France pour revenir aux États-Unis avec le grade de Major.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres